TRAVAIL PERCEPTION ET CORE VOCABULARY

Bonjour Line,

Je viens de suivre la formation que vous donnez sur la dyspraxie verbale.
Un grand merci pour votre disponibilité, votre expertise et votre partage d’expérience, cela nous est à tous très utile je pense.

J’aurais deux questions à vous poser, tant que tout cela est frais dans ma tête :

1. Connaissez-vous certaines tâches d’évaluations qui pourraient nous aider dans l’établissement du diagnostic différentiel trouble phono et dyspraxie verbale, même si ces aspects peuvent être interdépendants.(cfr tâches d’identification des contrastes phonologiques pour les phonèmes qui sont transformés, autre?…Avez-vous des exemples concrets de telles tâches autre que la simple discrimination phonologique de type pareil-pas pareil, un protocole éventuellement?)

2. Dans un souci d’approche fonctionnelle, j’aurais voulu en savoir davantage sur l’approche « core vocabulary » qui constituerait un noyau de vocabulaire de base en anglais et en français avec les phonèmes de l’inventaire dans chacune des langues. Où peut-on se procurer un tel outil en français? Doit-on se le constituer ou en existe-il un?

D’avance, un tout grand merci de prendre de votre temps pour nous répondre!

Une réflexion au sujet de « TRAVAIL PERCEPTION ET CORE VOCABULARY »

  1. sujet : Travail en perception + Core vocabulary

    Bonjour Auriane!
    En fait si je comprends bien ta question, tu cherche comment évaluer si les contrastes phonologiques sont acquis. En fait la tâche dont tu parles discrimination pareil/pas pareil est la plus simple … vient après une tâche d’identification de contrastes entre 2 sons. ces sons peuvent être en paires minimales selon le trait non-maîtrisé par l’enfant ex pour une antériorisation des vélaires /t/ vs /k/ ou du dévoisement /p/ vs /b/. Dans mon expérience, il est parfois nécessaire d’aller vers des contrastes plus grands lorsque cette tâche n’est pas réussie ex /t/ vs /p/ en premier pour ensuite aller vers /t/ et /k/. Puis après une identification de phonème, ce phonème peut être mis en syllabe, puis en mot dans différentes position. Il est possible ensuite d’aller vers des jugement de mots de l’adulte interlocuteur puis des jugements de sa propre production. Les étapes que je te partage sont ici approximatives. Je te réfère aux travaux et livre de madame Susan Rvashew phD et Françoise Brosseau-Lapré MSc qui sont des spécialistes de la perception. Elles ont monté un programme pour travailler la perception phonologique en anglais SAILS et travaillent actuellement à le faire en français.
    Livre :
    Developmental Phonological Disorders
    Foundations of Clinical Practice (2012)
    Susan Rvachew, PhD, Françoise Brosseau-Lapré, M.Sc. (A), S-LP(c

    Voici quelques brèves infos sur l’approche « core vocabulary »de barbara Dodd
    Pour atteinte sévère avec des erreurs inconstantes. Vise la production de formes constantes d’un « noyau » de vocabulaire.
    Type et choix des cibles : avec les parents et l’enfant, un vocabulaire de 50 mots est choisi. Ces mots doivent être importants pour l’enfant et avoir une fonction dans sa vie quotidienne.Ex. noms de personnes, de lieux, de nourriture, de choses et activités préférées, mots sociaux (allo, merci, pardon…), etc.

    J’espère que cela répond à tes questions !
    Line

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *