MÉTHODE KAUFMAN

e retransmet ici une question qui avait été adessée dans la mauvaise section …

Mon petit-fils de 4 ans 1/2 vient d’être diagnostiqué : dysarthrie . Il a la chance de demeurer près de Windsor, en Ontario. Il suivra une thérapie Kaufman, à Détroit.

Je veux savoir si le Québec offre un service similaire avec des orthophonistes spécialisés par cette approche. Quelles villes offrent les meilleurs centres privés, car ma fille envisage de se rapprocher de nous. ( Saguenay).

Merci de prendre le temps de répondre à une grand-maman, inquiète..

Sylvie C

Une réflexion au sujet de « MÉTHODE KAUFMAN »

  1. Bonjour Sylvie …
    Oui au Québec il y a de bons services dans les centres de réadaptation (CR) pour les enfants présentant des troubles moteurs de la parole. S’il s’agit bien de la
    dysarthrie votre petit fils sera probablement vu dans un programme spécialisé. L’approche de madame Kaufman est une approche intéressante mais comportant des particularités que l’on doit questionner. C’est une méthode utilisant des approximations successives où elle apprend à partir d’une liste de mots prédéterminés (en anglais) des approximations des mots …. en se rapprochant de plus en plus de la bonne façon de dire le mot. Par exemple : autobus pourrais être enseigné au départ comme bobu puis => obobu puis=> otobu et finalement autobus. Selon la façon dont l’orthophoniste utilise le matériel, son approche est controversée dans le milieu orthophonique américain mais peu utilisée ici au Qc puisque en anglais. D’une part à cause des bases de son approche et de possibles conflits d’intérêt. Vous pouvez vous faire vous-mêmes votre idée en allant voir son site web http://www.kidspeech.com/. Vous pouvez aussi visionner des vidéos sur You tube.
    Vous pouvez aussi trouver de l’information sur son approche sur « apraxia-kids.org »
    L’idée est bonne car effectivement au départ l’enfant n’a pas les habiletés de planification motrice pour réaliser certains mots, il le produit donc de toute façon avec une approximation … en plus c est une technique que nous utilisons en réadaptation en orthophonie MAIS il faut de garder une petite gêne car cette « mauvaise » production du mot peut aussi avoir un effet d’enseigner une mauvaise représentation phonologique du mot. C’est pour cette raison que certains auteurs critiquent cette approche, c’est pour cette raison aussi que les orthophonistes au Québec ne « surutilise » pas cette technique. C’est l’usage systématique des approximations qui est questionnée.

    Merci de votre intérêt 🙂 ))
    line Charron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *