DYSPRAXIE TSA ET BILINGUISME

Question de Marie-Chantal

Bonjour,

Dans le cas d’une dyspraxie verbale chez un enfant qui est éduqué en anglais à la maison mais en français à l’école, quels facteurs influencent le choix des phonèmes qui seront travaillés? L’enfant a 5 ans et son « jargon » ressemble plutôt à de l’anglais (accent, sons prononcés). Il a aussi une problématique TED.

Dois-je choisir des phonèmes de l’anglais? Ou commencer par travailler les sons qui sont les mêmes dans les deux langues? Les bilabiales sont acquises en isolé et dans certains mots fréquents comme bébé ou maman, mais même les voyelles sont difficiles à reproduire pour l’enfant.

L’enfant imite beaucoup et se fâche puisqu’il nous raconte des événements et qu’on ne saisit pas un mot de ce qu’il dit. Le PECS a été tenté en attendant de travailler plus à l’amélioration de l’intelligibilité, mais il se fâche puisque les images ne sont pas suffisantes à exprimer son message.

Merci de votre aide!
Marie-C, orthophoniste


Réponse de Line Charron

Bonjour M-C …la réponse et difficile car il s’agit d’un cas complexe : Trouble du spectre autistique + Dyspraxie verbale = bilinguisme . Davis et Velleman répondraient que le premier but à atteindre est une communication fonctionnelle peut importe le mode. Un mode de communication alternatif est certainement une bonne idée… je n’en suis pas une spécialiste mais je sais qu’actuellement le IPAD offre en anglais plusieurs possibilités d’applications pour la communication… En fançais il y en a quelques unes.

Le langage signé si possible pourrait être une autre avenue (honnêtement avec un enfant ayant des possibilités de parole ça marche peu selon MON expérience…). Y a-t-il par chez vous des spécialistes en communication non orale qui pourrait apporter de l’aide?

Pour les langues… oui c’est une excellente idée de travailler les phonèmes communs aux deux langues mais il faut garder en tête que la généralisation est quand même difficile et doit être travaillée avec un enfant présentant une dyspraxie verbale.

Il peut être intéressant de travailler aussi les phonèmes les plus stimulables et passer aux syllabes et mots le plus vite possible. Tu pourrais certainement travailler avec l’approche de « core vocbulary » un noyau de vocabulaire de base en anglais et en français parmi les plus utiles et avec les phonèmes de son inventaire dans chacune des langues.

Sûrement qu’il faudra mettre ensemble plusieurs options pour cet enfants : Communication alternative + travail de la parole + core vocabulary + … ??!!

Bonne chance …J’espère avoir minimalement supporté ta réflexion ,
Cordialement,
line Charron MOA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *